FAQ - Foire aux questions

Informations sur le Lycée Général et Technologique

Le Bac général apporte des connaissances généralistes ayant pour objectif de faire des études supérieures. Les compétences à acquérir seront notamment la logique, la capacité à disserter, l’analyse et la culture générale. 

Le Bac Technologique offre  généralement une poursuite d’études en BTS ou en BUT, mais il permet aussi d’accéder à une Licence et un Master par la suite. Ainsi, le Bac Technologique conduit à une spécialisation vers des secteurs professionnels plus précis. 

La voie générale propose des enseignements théoriques et généralistes

La voie technologique est plus spécifique. Elle cible un domaine d’activité concret.

Les deux Bacs permettent d’accéder aux études supérieures, tout comme aux BTS et/ou aux BUT.

Plusieurs dispositifs sont mis en place de la Seconde Générale et Technologique à la Terminale afin d’orienter l’élève vers la voie qui lui correspond. Le Bureau de L’information et de l’Orientation propose de nombreux temps forts comme les journées de l’orientation, les midis de l’orientation, le forum des grandes écoles et les matinées carrières. Durant des temps d’échange, l’élève pourra également rencontrer des professionnels de différents secteurs.

Informations sur le Lycée Professionnel

Le bac professionnel est une voie permettant de se professionnaliser. Il permet d’entrer dans la vie active plus rapidement ou également de continuer en études supérieures.

Le Bac professionnel, tout comme le Bac Technologique ou Bac Général, est un diplôme de niveau 4.

Bien sûr ! 8 lycéens sur 10 en Bac Pro continuent leurs études après l’obtention de leur diplôme (d’après orientation.com).
Dans le cas de certaines filières, des BTS ou BUT permettent d’approfondir les connaissances avant d’entrer sur le marché du travail. Le projet d’études est à travailler suivant le domaine d’activité souhaité par l’élève. 

Il y a en effet 22 semaines de stage à effectuer, toutes réparties entre la Seconde et la Terminale. 

Informations sur la Prépa éco ECG

25 étudiants maximum par spécialités en 2021.

Nous avons une classe principale qui représente les 4 parcours possibles . Cette classe est constituée de 44 étudiants au maximum. Cependant la grande majorité des cours (environ 75%) se fait en classe dédoublée (toutes les heures de Maths, d’ESH ou d’HGG entre autres), ce qui constitue une chance unique pour les étudiants et leurs enseignants, de travailler avec des effectifs d’en moyenne 20 étudiants.

Cela amène d’autres questions fréquemment posées sur l’établissement comme :

1 – Quels sont vos critères de sélection ?

  • Le niveau général en Terminale, aux épreuves anticipées de Français, en Première éventuellement : une attention particulière est portée aux langues, aux mathématiques, à l’histoire – géographie.
  • Les qualités mises en avant par les appréciations : investissement, curiosité, intérêt, travail, et l’attention en cours.
  • Le projet et la lettre de motivation

 

2 – Quand on lieu les DS ? 

Nous avons la chance dans notre formation d’avoir un créneau réservé pour les DS.
Depuis la rentrée 2021, les DS sont placés en semaine afin que les étudiants soient libérés le week-end.
Il y a un DS par semaine et des devoirs sur table, réguliers.

Effectivement, avec 4 parcours pour une classe à 44 étudiants, le nombre de places disponibles sur Parcoursup est à prendre en compte.

Pour vous rassurer :

  • Concernant la session 2021 de Parcoursup, nous avions classé plus de 90% des candidatures (donc admission directe ou sur liste d’attente). Ce taux est tout à fait comparable aux années précédentes.
  • Enfin, depuis ces 10 dernières années, nous allons toujours au bout de notre liste d’attente. Si vous êtes sur liste d’attente, rien ne sert de paniquer, il faut juste patienter.
    La procédure principale se termine autour de mi-juillet en général, mais une grande proportion des candidatures sont acceptées après.

 

Rappelons enfin que lorsque l’on accepte un étudiant, c’est qu’il peut réussir en Prépa ECG : ces dernières années, nous constatons aucun échec aux concours.

Ouverture, accessibilité mais accompagnement pendant deux ans sur chaque projet !
Ce sont nos effectifs réduits qui nous permettent de telles réussites.

Un seul pré-requis pour accéder à une prépa ECG, faire des mathématiques en Terminale : en spécialité, ou en option mathématiques complémentaires.

Notez qu’à la marge, nous étudierons également les dossiers de lycéens ayant abandonné la spécialité Math en fin de Première (même sans Math Complémentaire en Terminale).

En ce qui concerne l’Economie, les Langues ou la Géopolitique, il n’y a officiellement aucune obligation de suivre telle ou telle spécialité, même si un parcours cohérent entre le lycée et les options demandées en prépa est souhaitable.

Dans l’absolu, oui, mais tout dépend de ton dossier bien sûr et de la structure qui vous accueille.

Grâce à nos effectifs de 25 étudiants maximum par promotion, nous les accompagnons dans leurs projets personnels avec réussite à la clé : BSB à Dijon, Montpellier BS, Kedge à Marseille.

Les résultats montrent par ailleurs, que grâce à notre accompagnement personnalisé, les dossiers corrects (entre 13 et 14 au Bac) réussissent souvent avec une grosse plus value et intègrent des écoles réputées telles que EM Lyon, GEM ou SKEMA.

Il faut choisir la classe préparatoire qui vous correspond en vous posant les questions suivantes :

  • Préférez-vous une petite classe ?
  • Avez-vous besoin de vous sentir en compétition ? 
  • Souhaitez-vous une ambiance de travail basée sur l’entraide et le tutorat ?

Quel que soit votre choix de classe préparatoire, le programme sera le même.

L’avantage de notre structure est clairement l’effectif de ses classes : avec 25 étudiants maximum par spécialité en 2021, nous pouvons accompagner chacun vers sa réussite.

C’est simple, cela se passe sur Parcoursup.

Vous êtes lycéen ou en réorientation, il y a aura principalement deux phases sur Parcoursup :

  • la phase principale : vous avez candidaté dans une prépa éco, vous avez une proposition (oui ou liste d’attente), ou un refus de la prépa
  • la procédure complémentaire : elle permet de candidater à de nouvelles formations dans lesquelles il reste des places disponibles.

 

Il est même possible, si une formation dispose encore de places, de candidater « hors procédure » à une classe préparatoire – courant juillet à septembre en général, en les contactant directement.

Bien sûr. Plusieurs cas sont possibles :

  • Vous êtes en ECG2 et vous souhaitez cuber : cela arrive régulièrement, il suffit pour cela de contacter l’établissement par mail et d’envoyer un dossier (bulletins de 1ère & 2ème année…)
  • Vous êtes en ECG1 et vous souhaitez intégrer notre ECG2 : il suffit de contacter également l’établissement par mail et de remplir le dossier te sera demandé.

 

Important à savoir : si vous êtes en fin de 1ère année, il n’est pas indispensable d’avoir une autorisation de passage de votre prépa pour candidater ailleurs – seuls les ECTS seront nécessaires à l’étude de votre dossier.

Pourquoi pas un Bachelor ou un concours Post-Bac ? 

Cette question est récurrente chez les lycéens : il existe en effet différents accès aux écoles de commerce : les bachelors, les admissions parallèles (concours passerelles post-bac, post-bts, post iut-, post-L3…), le concours après une prépa, le BBA (bachelor en 4 ans)…

  • La question à se poser avant tout est celle de son projet : que ce soit en Bachelor, en BTS ou en IUT par exemple, les matières abordées seront beaucoup plus techniques et professionnalisantes qu’en classe préparatoire économique et commerciale.
    Les étudiants de la majorité des bachelors ont entre 15h et 20h de cours par semaine, ce qui leur permet d’effectuer en parallèle de l’alternance, des stages.

    En prépa, ta formation reste généraliste pendant deux ans, avec environ 30h de cours par semaine, des DS, des DM, des colles toutes les semaines en Mathématiques, Géopolique, Economie, Culture Générale, Langues.
    Et ce n’est qu’en entrant en école de commerce (voire, en deuxième année), que tu abordera les matières professionnalisantes.

    Par ailleurs, selon les écoles de commerce, le type d’emploi et de poste diffèrent selon que l’étudiant soit passé par une prépa ou non : les bachelors ont plus vocation à mener à des postes de middle-manager, alors que le Programme Grande Ecole post-prépa à des postes de cadre.
    La culture générale développée en prépa pendant deux ans, la connaissance du monde qui les entoure traitée en Géopolitique ou en ESH, l’intensité de la formation, font que les étudiants ont développé des capacités rares et recherchées sur le marché de l’emploi. 

  • Les taux de réussite : voici quelques statistiques pour les différents concours évoqués :
 

Concours Post-Prépa (2019)

Concours Passerelle 1
(post BTS, DUT, L2)

Concours Tremplin 1
(post BTS, DUT, L2)

Nombre de candidats

10546

3 119

1 894

Réussites

8544

1 410

515

Taux de réussite

81,02% (100% chez nous)

45,20 %

27.2%

Note enfin que toutes les écoles de commerce ne sont pas accessibles en concours post-bac ou en concours passerelle.

  • Autre grande différence, Le Programme Grand Ecole : une école de commerce est un éco-système complexe : bachelor, BBA, Ms (Masters Spécialisés), etc.

    Mais dans tous ces programmes, l’un d’eux est phare : le Programme Grande Ecole (appelé PGE).
    Ce programme généraliste constitue le cœur de l’activité des grandes écoles de commerce et désigne le Programme Master (bac+5) des écoles de commerce qui se différencient donc des programmes post-bac et post-graduate de type mastère spécialisé (attention, master et mastère peuvent signifier deux choses complètement différentes, certaines écoles en jouent).

    Ce CPGE recrute essentiellement des étudiants de classe préparatoire, et il est à noter que toutes les écoles de commerce ne sont pas habilitées à délivrer le grade master, et que tous les bachelors ne permettent pas de poursuivre après les 3 années de formation (renseigne- toi bien avant de signer).

    Par contre, si tu passes par une classe préparatoire, la trentaine d’écoles auxquelles tu auras accès après les concours auront toutes un Programme Grande Ecole (grade master, donc), et feront partie de ce qu’on appelle la Conférence des Grandes Ecoles (moins du quart des écoles de commerces en France en font partie).

  • Ecole Reconnue par l’Etat ? Diplôme visé ? Accréditations ? Attention, un projet bachelor est tout à fait honorable et peut correspondre à ton projet, mais quelques règles de prudence sont tout de même à respecter si tu l’envisage, vu l’offre pléthorique (plusieurs milliers) de formations : 
    • Le diplôme est-il visé par l’état ? Permet-il de poursuivre en PGE (grade master) ?
      En 2019, ils étaient encore peu nombreux à être « visés » par l’Etat et inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), autrement dit validés par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) qui évalue les compétences acquises au cours du cursus en fonction des besoins du marché du travail.
    • L’école est-elle reconnue par l’état ? Est-elle habilitée à délivrer le grade master (environ 38 le sont à ce jour) ? Fait-elle partie de la CGE (Conférence des Grandes Ecoles), gage d’une formation reconnue (inter)nationalement de qualité et d’un taux d’employabilité élevé ? A-t-elle des accréditations reconnues de manière internationale (EQUIS, AMBA, AACSB, EPAS…) ?
      Au niveau mondial, seules 1% des écoles de commerce ont une triple accréditation EQUIS, AMBA, AACSB (et toutes celles après une prépa!).

Tu l’auras compris, cela peut-être très complexe lorsque l’on ne sait pas où l’on va, et de ce côté-là, les concours post-prépa assurent un Programme Grande Ecole dans des Grandes Ecoles de Commerce, reconnues et accréditées de la Conférence des Grandes Ecoles.

  • Le coût : si ton projet est le bac+5, alors pourquoi payer 5 années d’étude en école de commerce au lieu de seulement 3 ans après une classe préparatoire HEC ?
  • Prépa VS Concours Passerelle : Une partie seulement des 30 grandes écoles de commerce habilitées à délivrer le grade master sont accessibles après deux années de BTS ou un IUT (un peu moins d’une moitié). Les étudiants peuvent alors suivre le Programme Grande Ecole, programme phare des écoles de commerce.

    Pourquoi « souffrir » pendant deux ans pour se retrouver au même endroit nous demande-t-on parfois ?

    Nous ne revenons pas sur la différence de contenu entre ces formations, plus professionnalisantes et plus techniques qu’une classe prépa, mais ce qui est sûr c’est que la prépa éco est une formation d’excellence.
    Tu y apprendra l’organisation, la gestion du stress, la méthodologie et tu y développera une capacité unique à t’adapter.

     

Au Lycée Philippine Duchesne Itec Boisfleury nous ne courrons pas après les classements, même si nous les regardons. Nous devons les regarder bien entendu, puisque les lycéens leur accordent de l’importance (nous avons d’ailleurs été classé 50ème sur 100 par le site major prépa).

La question des classements de classe prépa est abordée sur cette page. Tu y découvrira beaucoup d’informations intéressantes.

Voir également cet article sur la face cachée des « bonnes » prépas.

Une prépa Eco permet effectivement de passer les concours d’entrée en école de commerce, mais aussi les concours d’entrée à des écoles partenaires telles que l’ENS Cachan, l’ENSAE Paris Tech ou l’ESM Saint-Cyr.


Pour l’ESM, un seul parcours possible en prépa Eco ECG : Mathématiques Appliquées + ESH

Dans le cadre de la convention signée entre les classes préparatoires du lycée Philippine Duchesne – Itec Boisfleury et l’Université Grenoble Alpes, le parcours de nos étudiants est sécurisé afin d’être diplômé.

  • Possibilité de poursuivre en Licence 2 en fin de 1ère année.
  • Possibilité de poursuivre en Licence 3 en fin de deuxième année.

 

Par ailleurs, rappelons qu’un étudiant qui intègre une école de commerce après son concours effectuera 3 années pour obtenir son diplôme grade master (bac+5). Ces deux ans n’ont donc pas été perdus.

 

Les questions sur les IEP reviennent régulièrement dans les forums.

Plusieurs cas peuvent se présenter :

  • après une première année en prépa éco, tu repasses les concours d’entrée en 1ère année aux iep : avec la formation poussée que représente une première année de classe préparatoire économique et commerciale, tu es mieux armé pour les épreuves d’entrée à Sciences Po. 
    Tu pourra également continuer ton cursus en prépa éco, comme nombre de candidats conquis par la formation !
  • il existe un parcours beaucoup plus intéressant et moins connu : intégrer après sa prépa une troisième année de licence à l’UGA. 
    Sciences Po Grenoble a, par exemple, un concours d’accès direct en 4ème année à la suite d’une licence. Ce concours permet d’intégrer l’un des 19 parcours de master de Sciences Po Grenoble (qui recrute près de 150 personnes par an via cette procédure), et d’obtenir le diplôme de Sciences Po Grenoble comme n’importe quel étudiant entré en 1ère ou en 3ème année.
    Les étudiants ayant suivi deux années de classe préparatoire et poursuivi sur une année de licence 3 ont des profils de grande qualité, qui leur garantissent donc des dossiers solides pour ce concours d’entrée en 4ème année (sur dossier puis oral d’admission).

Non, il n’y a pas de LV3 aux épreuves de concours, seules deux langues sont évaluées, dont l’Anglais : Espagnol, Allemand, Italien, Chinois, Arabe.


Consultes les sites de la BCE (banque centrale d’épreuves) et d’Ecricome pour une liste exhaustive.

Dans notre prépa, toutes les LV sont possibles (Chinois, Russe, et Arabe pour ces dernières années).
Par contre, si ton choix deuxième choix se porte sur une LV autre que Italien, Espagnol ou Allemand, il faudra passer par une préparation en dehors de notre structure (université, cours particuliers…).

Effectivement, ce cas de figure est possible ! Mais comme expliqué précédemment :

  • l’IUT est une formation professionnalisante avec des matières plus techniques, la classe préparatoire une formation généraliste qui mène au Programme Grande Ecole des écoles de commerce (grade master)
  • Les taux de réussite d’accès aux écoles de commerce après une prépa sont nettement supérieurs à ceux après un IUT, dont ce n’est pas l’objectif principal.

 

Plus qu’un calcul stratégique, c’est donc une question de projet qui devrait te motiver.

Bien sûr que oui (si vos résultats sont corrects).


La spécialité Math Appliquées de prépa ECG est faite prioritairement pour les lycéens ayant suivi cette option (la spécialité Math Approfondies étant destinée prioritairement aux lycéens ayant suivi la spécialité Math en Terminale – cependant un bon Maths Complémentaires peut tout à fait y réussir).

La majorité des autres étudiants de ta promo auront donc les mêmes bases que toi.

Oui, rien ne l’interdit (et nous l’acceptons dans notre prépa) mais ces demandes sont étudiées au cas par cas (elles peuvent même être proposées).


En 2021 par exemple, deux étudiants de Maths Approfondies – ESH sont passés en Maths Applis – ESH, à cause de leur projet (ESM St Cyr qui exige ce parcours) : un en début d’année, le second en fin de ECG1.

Non, ce n’est pas une obligation du tout, mais cela peut être un plus bien entendu.


Notre conseil : fais l’option Math Experte si tu aimes les mathématiques, ou si tu es curieux de les découvrir (évidemment, avec des bases solides). Ne fais pas ce choix uniquement par stratégie.

Précisons tout de même : chaque formation est libre de son recrutement, il se peut tout à fait que les classes préparatoires les plus sélectives prennent en priorité les étudiants ayant fait ce choix.

Il peut s’avérer effectivement tout à fait judicieux de passer par une classe préparatoire pour poursuivre ses études en Licence 3 à l’université.


Les intérêts sont nombreux : un taux de réussite exceptionnel, une préparation intensive et exigeante. Nos étudiants qui font ce choix, arrivent en L3 avec des bagages plus que solides, des méthodes de travail, d’organisation, de gestion du stress, qui sont propres à une classe préparatoire.

Les deux années de classe préparatoire ne sont pas synonymes d’absence de toute activité sportive ou de vie sociale.

Tout est une histoire d’équilibre dans votre emploi du temps, il est important de conserver ces sas de décompression.

Par ailleurs, toute activité extra-scolaire pourra être un élément distinctif lors des épreuves d’entretien, c’est pour cela que les premières années ont un stage obligatoire en fin d’année (stage professionnel, activité dans une association humanitaire, ou projet interne à mener).

Remarque : les sportifs de haut niveau peuvent même bénéficier d’aménagements de leur scolarité chez nous, afin de poursuivre leur pratique sportive.

Informations sur le BTS

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Contenu de va-et-vient
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Contenu de va-et-vient